Qui est Zehra Doğan ?

Zehra Doğan, journaliste et fondatrice de l’agence féministe JINHA, artiste également, accusée d’être membre d’organisation illégale (comme plus de 150 journalistes emprisonnés) a d’abord été arrêtée et emprisonnée le 21 juillet 2016, pour ses articles et dessins. Libérée le 9 décembre 2016, elle a comparu libre pour son procès, le 23 février 2017. Après 4 mois et demi d’incarcération, le sursis fut de courte durée et sa condamnation fut prononcée, suivie de son incarcération, le lundi 12 juin 2017, à 2 ans, 9 mois et 22 jours de prison. Elle est, jusqu’à ce jour, détenue dans la prison de haute sécurité pour femmes d’Amed.

Le peintre dissident chinois Ai Weiwei lui a, par un courrier, apporté son soutien. Le PEN Club International et Amnesty International font de Zehra une des prisonnières d’opinion à défendre en 2018. L’artiste de « street art » Banksy, vient de créer une immense fresque en hommage à Zehra à New York.
Le soutien s’élargit donc…

Zehra Dogan banksy

Si nous vous proposons cette exposition, c’est avant tout pour vous faire partager ses nouvelles œuvres qui viennent de nous parvenir de la prison où elle est détenue. C’est aussi pour rassembler les personnalités, les documents, qui nous permettront de mieux comprendre ce qui se passe dans cette région lointaine, « exotique » à nos yeux d’Occidentaux, qu’est le Moyen-Orient.

Nous vous proposons, à partir d’une artiste majeure, de partager autour de l’art, du journalisme, de la démocratie, et de la question des femmes.

Nous vous proposons aussi un acte essentiel de solidarité avec ceux qui luttent, pour nous entre autres, contre la barbarie.

Plus d’information :
zehradogan.net | Dossier complet sur Kedistan

Publicités